Accueil > Arts et cultures > Littérature > Eduardo Manet

Reprise des cours collectifs au 15 rue du Britais pour la saison 2018-2019 le lundi 10 septembre - Nouveauté cours de rock'n roll (be bop) débutant lundi 19h30 - Bachata & danses caraïbe (merengue, zouk, kompa, kuduro) lundi 20h30 - Salsa cubaine débutant lundi 21h30 ou mardi 19h30 - Journées Portes Ouvertes du 10 au 15 septembre : tous les cours sont à l'essai gratuitement

"La maîtresse du Commandant"
d'Eduardo Manet (Cuba - France)
Edition R.Laffont


la maitresse du commandant

La maîtresse du Commandant : Quatrième de couverture

"« Descendons, il fait un froid glacial tout à coup. »
Il me prend par la main, la mienne est vraiment minuscule dans la sienne, et éclaire le chemin avec sa lampe de poche. Nous marchons les yeux baissés, en faisant attention où nous posons nos pas. Je ne pense qu'à cette main refermée sur la mienne. Ses doigts longs et fins, des mains raffinées et sensibles d'intellectuel, d'artiste. Mais la peau est tannée, râpée, épaisse, façonnée par la guerre et le maquis. Des mains d'homme, chaudes, fortes, indépendantes. Nous arrivons dans la partie du camp où se trouve la cabane que je partage avec Dolorès. Il s'arrête à l'entrée, se penche vers moi et demande très doucement : « je peux entrer ? »
- Je vous en prie, commandant. »
Ma voix est à peine un murmure. Il sourit : « Appelle-moi Fidel. » »
Eté 1998. Une vieille dame cubaine, très distinguée, invite le narrateur à dîner dans son immense appartement des quartiers chics de Madrid. Elle a une histoire à lui raconter, il l'écoutera toute la nuit, fasciné. Histoire vraie, récit inventé ? Nul ne sait. Aujourd'hui cette femme est morte. Reste le roman de sa passion secrète, aussi brève que fulgurante, avec le jeune révolutionnaire Fidel Castro avant qu'il ne conquière le pouvoir… »"

 

LES PREMIERES LIGNES

"Madrid, 1998. Un soir d'été.
Le crépuscule est tombé sur la ville, des éclats de voix, des klaxons, des rires nous parviennent assourdis. Dans la pénonbre qui s'étend sur la pièce, elle est assise, son beau visage vieilli dénué d'artifices légèrement penché sur l'épaule, les yeux perdus vers un lointain passé.
" Je suis incapable d'écrire cette histoire qui a boulerversé ma vie. La raison en est simple : c'est un secret que je n'ai voulu partager avec personne. Mon secret. Je me suis habituée à vivre avec, à le porter en moi, toutes ces années durant. Il a été ma richesse autant que mon calvaire. Ainsi, je peux revivre chaque instant avec une extrême précision. Ressentir douleur et joie avec la même intensité, connaître à nouveau ces moments ... "

"Mes années Cuba"
d'Eduardo Manet (Cuba - France)


mes années cuba

Mes années Cuba : Quatrième de couverture

"Le jour où je suis né, la terre a tremblé à Santiago de Cuba. C'est du moins ce que soutenait ma mère. Fallait-il la croire ? Le fait est que j'eus droit, au cours de ma petite enfance, à diverses versions de cette naissance héroïque...".

Ainsi commencent ces Années Cuba, texte inclassable qui pourrait être l'autobiographie d'Eduardo Manet. Tout y est vrai, mais tout semble légendaire, tant ces pages sont folles et joyeuses...
Un père avocat, d'origine espagnole, qui enlève une adolescente sur son cheval blanc ; une nourrice haïtienne qui rassure un petit Eduardo en le serrant contre ses seins, à la nuit tombée ; des amis catholiques et marxistes, qui détestent Franco, se disputent, se réconcilient autour d'un poste à galène ; la passion de l'écriture, qui emporte Eduardo à quinze ans. Puis le théatre, le cinéma et ... la politique.
"Companero" des révolutionnaires cubains, qu'il suivra dans les situations les plus improbables, du lycée de La Havane jusqu'à New York, des théatres militants aux chambres du Ritz, Eduardo Manet nous offre ici un portrait féroce mais tendre du "marxisme tropical". Par la suite, il voyagera dans tout le bloc soviétique, dont il révèle la vitalité morbide et drôle...
Dans la grande tradition sud-américaine, Eduardo Manet se raconte avec sensualité, exaltation, jusqu'à la France en 1968 - mais c'est une autre histoire... ."

 

LES PREMIERES LIGNES

"Le jour où je suis né la terre a tremblé à Santiago de Cuba. C'est du moins ce que soutenait ma mère. Fallait-il la croire ou pas ? Le fait est que j'eus droit, au cours de ma petite enfance, à diverses versions de cet accident héroïque. tu es né à l'instant précis où le sol s'est mis à tembler, les murs à se fendre, les toitures à s'effondre... Tout commençait à valser dans la maison quand la sage-femme haïtienne qui était venue m'aider à accoucher eut la bonne idée de faire transporter mon lit dans la rue. C'est là que tu es né ! Quelques instant plus tard, ..."

 

BIOGRAPHIE

Eduardo Manet.jpg

Né à Santiago de Cuba en 1930, Eduardo Manet est français depuis 1979.
Homme de théâtre et de cinéma, il est aussi romancier.
Prix Goncourt des lycéens pour L'île du lézard vert en 1992, il a obtenu le Prix Interallié en 1996 pour Rhapsodie cubaine.




 

BIBLIOGRAPHIE

Romans

- Le Mauresque
Gallimard 1982, Prix Jouvenel de l'Académie Française.
- Zone interdite
Gallimard, 1994.
- L'île du Lézard vert, Flammarion, 1992, Prix Goncourt des Lycéens.
- Habanera
Flammarion, 1994.
- Rhapsodie cubaine
Grasset, 1996, Prix Interallié.
- D'amour et d'exil
Grasset, 1999, Prix Relais H.
- La sagesse du singe
Grasset, 2001.
- Maestro !
Laffont, 2002, grand Prix Télégramme.
- Mes années Cuba
Grasset, 2004.
- Ma vie de Jésus
Grasset, 2005
- La conquistadora
Laffont, 2006.
- Un français dans l'ouragan cubain
Fayard, 2006.

Pièces de théâtre

- Les nonnes
Gaillimard, 1970, Prix Lugné-Poé.
- Eux ou la prise du pouvoir
Gallimard, 1971, production Comédie-Française / Petit Odéon, 1973.
- Le jour où Mary Shelley rencontra Charlotte Bronté
Gallimard, 1971, production Comédie-Française / Petit Odéon, 1973.
- Holocaustum ou le borgne
Gallimard, 1972, Théâtre de l'Athénée, 1971.
- Un balcon sur les Andes, Mendoza en Argentine, Ma' Déa
Gallimard, 1985, coproduction Nouveau Théâtre de Nice / Grand Théâtre de l'Odéon.
- Histoire de Maheu le boucher
Actes Sud, 1986, Prix Avignon Off, 1987.
- Monsieur Lovestar et son voisin de palier
Actes-Sud, 1996, Comédie de Genève, 1996.
- Lady Strass, pièce en trois volets, Avant-scène, 1977, version anglaise UBU Théâtre de New York, octobre-décembre 1996.
- Viva Verdi
Actes-Sud, 1998, création mondiale en 2004, Fontainebleau.
- Raconte-moi Rachel, projet de création 2004-2005.
...

Opéras

- Cécilia
Livret d'Eduardo Manet, musique de Charles Chaynes, Opéra de Monte-Carlo, mai 2000, Théâtre de l'Opéra de Nancy et de Liège, 2001.
- Mi Amor
Livret d'Eduardo Manet, musique de Charles Chaynes, création 2004-2005